CEO-MAG 125

Sommaire

Adresses CEO / Sommaire#2Editorial#3Courrier Oricien#4-7Oricien, qui es-tu ?#7Petites Annonces#8-9Des DRIVES et des DOS (5)#10-12Anecdotes / Bruits de Couloir / Br�ves#13Le Projet Y (1)#14-15Nouvelles Adresses / Nouveaux Liens#16-17Nostalgie… Nostalgie… ELLIX#18-22Shoot Again (31) “STYX”#23La Libairie Oric (16)#24R�ponses (7)#25-27Emulation (6) : Infocom (2)#28-30Connectez une Imprimante PC#31Abonnements, Anciens num�ros, Anciennes disquettes#32

Edito

EDITORIAL Un an de r�daction-en chef ! Il me faut donc faire un peu le bilan. J’ai re�u une vingtaine d’e-mails de f�licitation pour le CEO-MAG de juillet/ao�t. C’est vrai qu’il a battu tous les records et pas seulement en �paisseur ! Mais le r�dacteur-en-chef ne r�dige qu’une petite part. Pour le reste, il sert de boîte à lettre qui centralise les contributions et il faut bien reconnaître qu’elles ont �t� nombreuses et de qualit�. Merci donc à tous, à ceux qui ont particip� et à ceux qui vont le faire, dans les prochains num�ros. Merci aussi à Alain, qui à r�ussi à photocopier et dispatcher le pav� à temps et ceci malgr� mon retard. Au cours des 10 premi�res ann�es (f�t�es en avril 2000 avec le num�ro 120) le CEO-MAG a eu en moyenne 8 pages par num�ro, un peu moins au d�but, beaucoup plus à la fin. Au cours de la derni�re ann�e, c’est un mag de 26 pages en moyenne que vous avez re�u. Comme vous avez pu le lire dans l’article “Du Journal Electr’Oric au CEO-MAG”, à deux exceptions pr�s(Bertrand Petit et Alex Delobel, dont personne ne se souvient plus), le CEO-MAG a eu la chance d’avoir de tr�s bons r�dacteurs-en-chef. J’essaie de ne pas d�pareiller la tradition. Outre les “vieux de la vieille” (Alain Weber, Jean Boileau, Laurent Chiacchi�rini, etc.), la palme de la fid�lit� revient à Thierry Bestel et Gilles Boussard qui ont �crit dans le premier num�ro et qui m’ont envoy� r�cemment de la mati�re premi�re pour le CEO-MAG. Pourtant, des d�fections se produisent r�guli�rement, m�me parmi ceux qui ont contribu� de mani�re significative. Quelques exemples r�cents : Jon Haworth (ex-vice pr�sident, qui s�vit toujours sur le web, mais qui nous a laiss� tomber sans explications), Jean-Marie Hoy (autre vice-pr�sident, qui doit avoir un gros probl�me, car ce n’est pas son genre de faire le muet), Jean-Marc Duro (�coeur� par l’absence de retour apr�s l’�norme effort de son interface Oric-PC). D’ailleurs, je re�ois tr�s souvent le t�moignage de personnes qui ont beaucoup donn� dans le d�sert et en ressentent un peu d’amertume. Mais, comme je le souligne à chaque fois, si les retours ne sont pas imm�diats, ils existent malgr� tout, t�t ou tard. Et puis, il y a aussi une nouvelle g�n�ration, qui participe activement à la vie du club. J’esp�re n’oublier personne, pardon si c’est le cas. Cela a commenc�, il y a quelques ann�es, avec Simon Guyart, Jean-David Olekhnovitch et Dominique Pessan (1996) puis Jede et Jean-Marc Duro (1997) puis Jean-Claude Catherine, Mickaël Pointier et Philippe Montegnie (1998) et maintenant Gr�gory Guazzelli (1999). Que de contributions de qualit� au CEO-MAG et à lavie du club en g�n�ral ! La participation, c’est aussi ceux qui viennent, parfois de loin, aux visus : Alain Weber, Andr� Ch�ramy, Claude Sittler, Damien Ponnelle, Dominique Pessan, Jean �Zident� Boileau, Jean-Baptiste Grandvallet, Fabrice Franc�s, les Fran�ois (Bolf et Launay), Fr�d�ric (Wolinski), Ghislain Poirot, Godefroy Troude, Ren� Hutin, Roger Barbier, Simon Guyart, Thierry et Xavier Bestel, Xavier Regourd et j’en oublie encore un ou deux. Quid de l’Oric et du CEO ? Ca marche et �a marche m�me bien. Il faut avoir �t� à la derni�re visu et avoir vu r�unies quelques innovations, qui auraient fait pleurer d’envie Oric International : Entre autre, le plus petit Oric du monde (une sorte de Palm-Oric, voir le CEO-MAG de juillet/ao�t) de Fabrice Franc�s, le SNES comme terminal Oric ainsi que l’�mulation Oric sur SNES (JD et Fabrice Franc�s), l’Oric st�r�ophonique à 2 fois trois canaux de Dominique Pessan, Claude Sittler et Andr� Ch�ramy, l’�tonnante nappe à cavaliers de configuration de Jean Boileau et je ne parle pas des curiosit�s apport�es par Gr�gory Guazzelli. Un feu d’artifice cette visu ! Pardon au fid�le Laurent Chiacchi�rini, que nous avons exclu de cette visu en fixant la date le seul jour o� il ne pouvait pas venir ! Que vive encore longtemps comme �a le CEO! Andr�

Laisser un commentaire